Le fonctionnement d’un ordinateur

Traiter du fonctionnement d’un ordinateur n’est pas une mince affaire. Pour y arriver parfaitement, il faudrait présenter de nombreux concepts avancés et expliquer des principes très techniques. Par souci de brièveté, nous simplifierons considérablement ces éléments, afin de présenter une explication basique du fonctionnement d’un ordinateur.

L’anatomie usuelle des ordinateurs

Les premiers ordinateurs personnels commercialisés pour le grand public, étaient composés de 3 éléments. D’abord l’unité centrale qui avait généralement l’air d’une tour vaguement cubique. Ensuite, le moniteur qui était simplement un écran. Et enfin les périphériques composés du clavier, de la souris, des enceintes sonores, etc. Telle était la composition « basique » de l’ordinateur traditionnel. Mais avec le temps les ordinateurs ont évolué, et les constructeurs ont mis au point des unités compactes comprenant ces différents éléments. Même si la forme a changé, le fonctionnement reste le même.

L’ordinateur est réellement constitué de l’unité centrale. Du moins, ce sont les éléments présents dans l’unité centrale qui font fonctionner l’ordinateur. Tous les autres éléments sont des périphériques d’entrée ou de sortie. L’écran par exemple, est un périphérique de sortie parce qu’il permet à l’ordinateur d’afficher des résultats. Le clavier et la souris sont des périphériques d’entrée permettant d’introduire des informations dans l’ordinateur.

La composition de base

L’unité centrale est composée de quelques éléments indispensables : la mémoire vive, la mémoire morte, le processeur et le boîtier d’alimentation. Les ordinateurs modernes comptent beaucoup plus d’éléments, mais ces quatre représentent le strict minimum.

  • Le processeur est l’unité logique, l’unité de calcul de l’ordinateur. Il peut être assimilé au cerveau. Toutes les opérations qui sont réalisées sur l’ordinateur transitent par le processeur.
  • Vient ensuite la mémoire morte qui peut être assimilée à la mémoire à long-terme chez les êtres humains. C’est sur cette mémoire que les données sont stockées. Elle peut permettre d’enregistrer des documents, d’indexer des fichiers, et bien plus encore.
  • La mémoire vive est similaire à la mémoire de court terme chez les êtres humains. Elle permet de traiter les informations rapidement, sans pour autant les stocker dans la mémoire morte. Les données de la mémoire vive sont volatiles et peuvent être perdues, si elles ne sont pas figées dans la mémoire morte avant l’extinction de l’ordinateur.
  • Le boîtier d’alimentation est la composante chargée d’apporter toute l’énergie nécessaire à l’ordinateur. Sans lui, il ne peut pas fonctionner.

Ces différents éléments travaillent de concert pour faire fonctionner l’ordinateur. Leurs caractéristiques peuvent varier d’un ordinateur à un autre. Sur les vieux modèles d’ordinateurs et sur les ordinateurs d’entrée de gamme, ces composantes sont généralement peu performantes. Mais sur un ordinateur de dernière génération, on peut s’attendre à ce qu’elles soient plusieurs fois plus performantes que les anciens modèles. C’est donc ces composantes qui dictent la « puissance » d’un ordinateur.

Post A Comment

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *